LE FORUM DES TOURTERELLES

Forum d'echange sur la tourterelle, sur son élevage et son entretien
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les oiseaux ancêtres des dinausaures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alba
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4096
Age : 42
Localisation : Terre du Milieu
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: les oiseaux ancêtres des dinausaures   10/6/2010, 22:10

http://origine-oiseaux-dinosaures.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/05/25/le-rapport-palevol-et-l-origine-des-oiseaux.html


Le rapport PALEVOL et l’origine des oiseaux



Suite au dépôt à l’Académie des sciences d’un important mémoire concernant « l’origine et l’évolution des oiseaux », rédigé par MM Kevin Padian et Armand de Ricqlès, paléontologues éminents, je me permettrais, en tant que biologiste ayant étudié ce sujet, de faire part de quelques remarques qui me semblent utiles. Dans ce mémoire, les oiseaux sont rattachés aux ancêtres des théropodes.. Ref :C.R. PALEVOL 8 (2009)

On peut trouver anormal que dans ce mémoire qui couvrirait 35 années de recherches concernant l’origine des oiseaux, il ne soit pas cité Paul Ellenberger et le fossile qu’il a étudié Cosesaurus aviceps. Cela est d’autant plus regrettable que M. de Ricqlès a bien connu et le fossile et l’auteur.
Découvert en Catalogne en 1974, Cosesaurus est un lézard bipède qui présentait deux particularités pouvant faire de lui un ancêtre des oiseaux. Un crâne semblable à un crâne d’oiseau actuel (merle) et des plumes. Celles ci formaient un éventail caudal dont le contour était apparent en lumière rasante, et leurs bases (rachis) sont visibles sur les pattes postérieures ; il y aurait pu y avoir une crête. C’est ce que j’ai constaté. Mais ce fossile étant daté du trias moyen et donc antérieur aux dinosaures, il apportait un démenti à la théorie en cours qui rattachait les oiseaux aux archaeopteryx datés de la fin du Jurassique. Ardent partisan de cette théorie, de Ricqlès refusa de voir des plumes dans ce qui aurait pu être tout au plus les replis d’une membrane (revue La Recherche 7/8- 1975). Cosesaurus a fait l’objet de divers articles parus en France et en Espagne (note préliminaire sur un ancêtre probable des oiseaux oct. 1974 ; Colloque de Montpellier sur l’évolution sep.1977…). Paul Ellenberger, ayant entrepris de faire une thèse sur Cosesaurus, s’est heurté à l’opposition de A. de Ricqlès et sa thèse est devenue un important mémoire déposé à la Société géologique de France.
Bien qu’ayant beaucoup écrit sur l’origine des oiseaux à partir de 1998, je comprends fort bien d’être oublié car je ne suis pas un paléontologue, tout au plus un biologiste spécialiste du plumage. Il est pourtant notoire que pour construire un pont sur une fleuve, il faut connaître les deux rives et bien des erreurs commises par des paléontologues auraient pu être évitées si on avait mieux connu le vol des oiseaux . Il est notoire que le poids étant l’ennemi vol, les ancêtres des oiseaux ont nécessairement été de très petite taille, que le vol plané ne peut être le vol initial car il nécessite des phases de vol battu pour trouver les courant aériens, que les écailles des iguanes sont sans rapport avec les plumes, qu’un stade à quatre ailes n’a pu précéder le vol des oiseaux, etc.

A lire le rapport il apparaît que celui-ci n’explique ni les ailes, ni le vol. « Les ailes auraient été sélectionnées dans des conditions d’opportunité environnementales particulières » , à nous de trouver lesquelles ! Et la forme aplatie des plumes n’est nullement expliquée, la sélection sexuelle étant totalement ignorée. On ne voit pas d’ailleurs comment des écailles sur le bord des bras auraient pu être développées par la sélection naturelle, car elles n’apportaient aucun avantage. De plus par leur origine profonde les plumes s’opposent aux écailles superficielles des sauriens et elles relèvent d’un processus différent, les apparentant aux poils des mammifères. On ignore que le vol battu des oiseaux est inné, de telle sorte que les ailes étant acquises, la découverte du vol a dû être très rapide. Pour nous, les ailes seraient nées de la combinaison de la course bipède entraînant une régression des mains, avec un allongement compensateur des plumes. Celles-ci en recouvrant les griffes auraient permis leur disparition, condition nécessaire pour le passage aux ailes. Il est probable que la persistance des griffes, apparemment utiles et ne pouvant être éliminées par la sélection naturelle explique la non-apparition de l’aile chez les théropodes et leur orientation vers la course.

Accessoirement, on nous dit que la plume isolée découverte en 1861,avant le premier archaeopteryx a été attribuée à un archaeopteryx, ce qui est une erreur car cette plume a tous les caractères d’une plume d’oiseau : la forme, la courbure, la dissymétrie et apparemment des barbules tant les décrochements observés sont typiques de leur existence .Les plumes en place d’un archaeopteryx (exemplaire de Berlin) ne montrent ni des barbules distinctes, ni des décrochements caractéristiques et les barbes semblent soudées entre elles ; les barbules sont d’ailleurs absentes sur les barbes des plumes isolées ; les bases des plumes en place sont épaisses et souvent dédoublées, ce qui confirme l’originalité de la plume isolée.

On notera que l’archaeopteryx n’est plus l’ancêtre des oiseaux dont l’origine se situerait parmi les maniraptoriens, théropodes primitifs.. Mais ceux-ci sont encore loin des oiseaux par leur taille encore trop grande et par leurs plumes rudimentaires ou absentes. Etant bipèdes à trois doigts ils se rattacheraient aux ancêtres des oiseaux, mais leurs fortes pattes griffues semblent indiquer déjà une orientation vers la course. La coexistence d’oiseaux incontestables et de théropodes griffus dans le Liaoning, l’absence d’intermédiaires, permettent de supposer l’existence de deux lignées, l’un menant aux oiseaux et l’autre aux théropodes. Une origine commune serait-elle possible ? Cette hypothèse n’est pas inconnue de A. de Ricqlès avec lequel j’ai correspondu dès 1999, concernant Cosesaurus et l’origine des plumes.

Pour de Ricqlès, la présence des plumes chez Cosesaurus et chez des théropodes était « impensable » car un organe aussi complexe que la plume n’avait pu apparaître plusieurs fois (l’évolution ne revient pas en arrière) et il aurait alors fallu envisager un ancêtre commun à deux lignées. Dans la lettre qu’il m’avait adressée en date du 1-12-1999, il concluait: « Dans cette perspective, il serait plus juste de dire que les dinosaures descendent des premiers oiseaux, plutôt que le contraire. ». Etant convaincu de la présence des plumes chez Cosesaurus, c’est ce que je crois.
Les ancêtres des oiseaux et les premiers dinosaures sont maintenant très proches. Cosesaurus, très antérieur aux dinosaures, apparaît comme très voisin de l’origine commune. Etant du trias moyen et les premiers théropodes étant du trias supérieur, on pourrait voir dans les dinosaures un rameau latéral issu de la souche qui a donné les oiseaux. Ils auraient évolué rapidement, s’orientant vers la course et augmentant de taille, d’où l’apparition, de dinosaures quadrupèdes aux fortes cuisses. Cette origine expliquerait l’apparition de caractères aviens dans diverses lignées de dinosaures (os creux, articulation intratarsienne, plumes, bec, etc. ), elle expliquerait aussi le fait que les premiers dinosaures étaient bipèdes,, de taille déjà importante et coureurs. Les plumes apparues précocement dans la lignée donnant les oiseaux, seraient apparus tardivement et inégalement chez des dinosaures. Cette origine est suffisamment ancienne pour expliquer la remarquable adaptation au vol des oiseaux. Pendant que les futurs oiseaux acquéraient des plumes puis passaient en milieu forestier, les dinosaures se diversifiaient grâce à une croissance rapide. Confinés dans les forêts tropicales, les oiseaux ne se manifesteront qu’au jurassique ayant alors acquis la maîtrise su vol et l’organisation qui va avec. Ils élimineront les ptérosauriens grâce à leur reproduction plus efficace (nidification), leur vol plus varié, leur plumage renouvelable et propice au camouflage, alors que les dinosaures tributaires de leur poids et devenus de ce fait plus exigeants et moins nombreux, finiront par disparaître...

Maurice Pomarède (avril 2010)

Remarque Indépendamment des remarques qui ont été faites, il y a dans le rapport de très intéressante considérations . On notera surtout que l’origine des oiseaux n’est plus rattachée à l’archaeopteryx comme on l’a très longtemps cru mais qu’elle se situerait parmi ses prédécesseurs Cela s’ajoutant aux remarques de A. de Ricqlès, il devient très probable que l’on va vers un renversement de situation . Ce n’est plus les oiseaux qui dériveraient des dinosaures mais le contraire.
Ce changement est logique : la complexité du vol, l’adaptation indispensable de tout l’organisme au mode de locomotion nouveau qu’est le vol (orientation, respiration, circulation, excrétion, etc.), n’ont pu que demander énormément de temps pour s’acquérir et se coordonner ; de telle sorte que placer l’origine des oiseaux au trias apparaît une nécessité. Bien que la sélection sexuelle soit évidente chez les oiseaux et qu’elle permette d’expliquer la forme des plumes (pour exhiber leur couleur), l’acquisition d’un plumage a dû être très lente. Il en a été de même de la régression des mains liée à la bipédie. L’aile apparue, la découverte du vol a été probablement très rapide, peut-être grâce à une réactivation de gènes liés à la nage. Nous pensons en effet que les très lointains ancêtres des oiseaux étaient des lézards vivant au bord des eaux. Ce qui expliquerait les nombreuses pistes à trois doigts trouvées sur d’anciennes vases du trias d’Afrique du sud, certaines pouvant comporter des traces de frottements de plumes. Il existe actuellement des lézards tropicaux (basilics du Mexique) bipèdes, capables de courir sur l’eau et accessoirement de nager. Le vol battu relèverait des mouvements de la nage…

Concernant la souche des oiseaux, elle pourrait être commune avec celle des mammifères. De nombreux caractères sont communs aux oiseaux et aux mammifères et la plume et le poil ont la même origine profonde et sont de même nature. La divergence serait due à la sélection sexuelle, devenue très importante chez les oiseaux suite à leur capacité d’accumuler des pigments issus de l’alimentation. et source de couleurs vives. La présence chez les ptérosauriens de poils et de membranes alaires mais aussi de caractères aviens (crâne notamment) permettrait de les rattacher à la souche unique ayant donné mammifères et oiseaux. Les ancêtres des oiseaux auraient donné les dinosaures et les ptérosauriens seraient nés des ancêtres des mammifères….On peut rêver.




Biographie
Paul Ellenberger, paléontologue à la Faculté des sciences de Montpellier s’est fait connaître par son étude des vertébrés du permo-trias d’Afrique du sud et de France (Lodévois) et de leurs pistes fossiles. Il a noùùé et étudié Cosesaurus.
Maurice Pomarède, ex-professeur agrégé en classe de bio. math.. spé. (classe préparatoire aux grandes écoles biologiques) est devenu un spécialiste du plumage (couleurs et mutations). Il a été secrétaire général de la Fédération Française d’Ornithologie et responsable de la recherche à la Confédération Ornithologique Mondiale.(éleveurs).On lui doit la découverte des microstructures à l’origine des couleurs des psittacidés, colibris, etc. Il est officier du mérite agricole et des palmes académiques et officier de l’ordre national du mérite.

______________________________________

http://ezabora.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://ezabora.blogspot.fr
 
les oiseaux ancêtres des dinausaures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Achetez vos oiseaux légalement
» pour vers, parasites, poux et gale... des oiseaux
» quelques oiseaux- identification
» mort subite de 4 oiseaux!!!!!!
» Achat des oiseaux en Belgique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES TOURTERELLES :: Communauté :: Divers-
Sauter vers: